Partager l'article sur :

Alors que le coronavirus continue de faire des ravages sur les marchés et les industries dans le monde, les entreprises sont désormais confrontées à des défis importants et uniques. Ces sociétés auront besoin de bien penser leur stratégie pour faire face à cette pandémie.

L’impact du coronavirus sur l’industrie du sport est fulgurant. S’appuyant sur des compétitions ou des événements où la foule se rassemble pour regarder, des ligues sportives professionnelles et collégiales ont annulé, suspendu ou reporté des saisons ou des événements en cours ou imminents.  Dans un futur proche, les événements estivaux comme l’Euro 2020 de l’UEFA (Union of European Football Associations) et les Jeux olympiques de Tokyo semblent désormais menacés.

Qui sont les acteurs du sport menacés par le coronavirus ?

Avec la propagation exponentielle du coronavirus, il est essentiel que les parties prenantes de l’industrie du sport et du divertissement comprennent les diverses questions légales associées à la pandémie. Ces parties prenantes sont les suivantes :

  • les ligues et équipes sportives
  • les dirigeants
  • les exploitants de stades et sites sportifs
  • les athlètes et artistes
  • les médecins d’équipe et le personnel médical
  • les vendeurs
  • les sponsors
  • les médias
  • les titulaires de licence et fabricants de produits de consommation
  • les consommateurs
  • les employés de l’industrie.

Bon nombre de ces intervenants seront probablement confrontés à des problèmes liés aux contrats, aux assurances, à l’emploi, à la santé et à la sécurité, aux ventes et aux opérations. Une planification efficace de toute entreprise sera essentielle et devrait impliquer la formation d’une équipe multidisciplinaire de gestion de crise.

Cela devrait comprendre du personnel pour le ticketing, le parrainage, le marketing, les finances, la relation publique, les ressources humaines et juridiques.

Les contrats

 Divers accords peuvent être affectés par des annulations d’événements et d’autres perturbations. On peut citer comme exemples :  le lieu, le parrainage, le vendeur, la diffusion, la fabrication, la billetterie, les licences et les accords de voyage d’équipe. Mais il y a aussi les contrats avec les athlètes ou les artistes interprètes ou exécutants.

De nombreuses clauses contractuelles devraient être revues et prises en compte, notamment :

  • la force majeure et les droits de résiliation
  • les garanties et conditions
  • les seuils de performance
  • les délais de grâce, défauts et recours
  • les obligations de préavis
  • les droits d’arbitrage et d’exécution.

Les dispositions relatives à la force majeure, qui peuvent dégager une partie de la responsabilité en cas d’inexécution, méritent une attention particulière. En effet, le coronavirus est une situation qui comprend à la fois un composant naturel (le virus lui-même) et une composante gouvernementale (quarantaines, annulations et autres mesures mises en place).

Les assurances

Les acteurs du monde sportif doivent examiner leurs polices d’assurance pour déterminer la couverture possible en cas d’annulation ou d’autres perturbations commerciales. Des considérations similaires s’appliquent également lorsque des événements ont lieu ou que les opérations se poursuivent malgré le risque d’exposition au coronavirus. Les polices d’assurance pertinentes à examiner et à considérer comprennent :

  • la perturbation des activités
  • l’annulation d’événement
  • la responsabilité générale, commerciale, ainsi que les erreurs et omissions des administrateurs et dirigeants
  • les voyages
  • les autorités civiles.

Concernant les emplois

Les défis pour toute entreprise confrontée au coronavirus ou à une autre épidémie impliquent une multitude d’obligations légales contradictoires. En vertu de la loi sur la sécurité et la santé au travail, les employeurs ont l’obligation de fournir un environnement de travail sûr et sain. Et cela s’applique même lorsque le travail se déroule en dehors des locaux physiques de l’employeur. De plus, en vertu de ces lois, les employeurs ne doivent pas placer leurs employés dans des situations susceptibles de causer des blessures graves ou la mort.

À l’inverse, une réaction excessive qui n’est pas fondée sur des réalités statistiques pourrait être dommage à un employeur. En effet, ce dernier s’expose à une poursuite en vertu de lois interdisant la discrimination fondée sur le handicap et l’origine nationale, entre autres. Bien planifier et mettre en œuvre des plans pour lutter contre le coronavirus est juridiquement et opérationnellement complexe. Cela comprendra probablement la facilitation du travail à distance (télétravail), ce qui nécessite cependant un examen attentif des problèmes de sécurisation des données.

Les produits de consommation

Le maintien des ventes et d’un inventaire approprié des produits de consommation peut devenir essentiel pour stabiliser les revenus de l’industrie alors que les perturbations opérationnelles dues au coronavirus s’accumulent au fil des jours.

Des communications proactives entre les titulaires de licence, les distributeurs et les fabricants sont recommandées. Cela afin d’éviter les ruptures d’approvisionnement et établir des mesures alternatives.

En outre, les parties prenantes devraient déterminer si des changements peuvent être nécessaires. Par exemple dans le cas où certains biens ou matériaux deviennent limités ou indisponibles et, dans chaque cas, peuvent être réalisables d’un point de vue opérationnel, temporel et financier.

Les plans d’exploitation et de continuité des activités

La planification de l’absentéisme, des problèmes de chaîne d’approvisionnement, des annulations d’événements et d’éventuelles quarantaines est un besoin immédiat. Les acteurs de l’industrie du sport devraient rassembler leurs différentes équipes pour élaborer un plan complet. L’objectif est de résoudre les problèmes et les impacts à court et potentiellement à long terme des événements annulés et des saisons suspendues, ainsi que ce qui peut être nécessaire pour reprendre les matchs ou les performances.

La communication avec les autres parties prenantes doit être faite. Tout plan doit inclure une coordination préalable avec les autorités sanitaires nationales et locales. En ce qui concerne les opérations et événements en cours et futurs, le planning doit envisager l’approche, les produits et les matériaux, ainsi que le personnel requis pour une bonne désinfection des zones potentiellement contaminées.

En résumé, il est important que l’industrie du sport prenne des mesures supplémentaires dès maintenant afin d’atténuer les risques et de réagir aux impacts du coronavirus.

Pour des ressources web supplémentaires disponibles pour vous aider à surveiller la propagation du coronavirus à l’échelle mondiale, vous pouvez visiter le site de CDC (https://www.cdc.gov/)  qui est les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ainsi que celui de l’Organisation Mondiale de la Santé (https://www.who.int/fr).

Pour toutes analyses ou études pour vos futures campagnes, contactez le département Analytics de Staffes.

Partager l'article sur :